Tabaski et approvisionnement en moutons : le ministre de l’élevage rassure les Sénégalais

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop, a dit, vendredi, à Kidira (est), s’attendre à l’arrivée d’un grand nombre de moutons au poste douanier de ladite localité, dans les prochains jours.

A une quinzaine de jours de la Tabaski ou Aïd el-Kébir, le sacrifice du mouton, l’une des plus importantes fêtes musulmanes, les moutons se font désirer dans cette commune située près de la frontière entre le Sénégal et le Mali.

‘’Nous avons un déficit, cette année, au niveau du poste d’entrée de Kidira, et un excédent à Moussala, dans la région de Kédougou. Mais nous nous attendons à un afflux de moutons dans les prochains jours’’, a dit M. Diop lors d’une visite du poste douanier de Kidira.

Dans le département de Bakel (région de Tambacounda), à Missarah Wadène (région de Kaffrine) et au poste frontalier de Moussala (région de Kédougou), les moutons sont en quantité ‘’assez satisfaisante’’ pour un approvisionnement correct de ces zones, a-t-il assuré.

Sur le plan national, il existe un excédent de quelque 13.000 moutons par rapport à l’année dernière, a déclaré Aly Saleh Diop.

‘’L’offre nationale est en train de grignoter sur les importations (…) C’est une avancée à saluer’’, a ajouté M. Diop en parlant toujours du nombre de moutons en vente au Sénégal pour la fête de Tabaski prévue le 9 ou le 10 juillet.

Le ministre de l’Elevage et des Productions animales salue la contribution de l’offre locale et fait état d’entrées massives de moutons au Sénégal en provenance de la Mauritanie.

Selon le chef du poste de médecine vétérinaire de Kidira, Serigne Mbaye, 163 camions ont quitté ladite localité avec quelque 26.900 moutons à destination de diverses régions du pays.

L’embargo commercial imposé au Mali depuis janvier dernier par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest fait craindre une pénurie de moutons au Sénégal, lors de la célébration de la Tabaski. Des éleveurs maliens écoulaient des milliers de moutons au Sénégal, chaque année, à l’occasion de la fête de l’Aïd el-Kébir.