Force Covid-19 : 573 milliards mobilisés, 19,7 issus des contributions de volontaires sénégalais

0
401

Plus de trois mois après la création du Force Covid-19, 573 milliards de F CFa ont été mobilisés sur les 1000 visés. 444 dépensés et le reste est constitué de dépenses fiscales.

Les contributions des volontaires sénégalais, sont estimées à 19,7 milliards de F Cfa sur 20 qui étaient prévues. La vraie bouffée d’oxygène est venue du Fonds Monétaire International (Fmi) qui a décaissé 266 milliards de F Cfa. Il s’agit des Droits de tirages spéciaux (DTS) que le Sénégal y avait.

Autres institutions financières

La Banque mondiale avait donné 59 milliards de F Cfa, la BAD 57, la BID 26, la BOAD 22, l’UE 8. L’Etat du Sénégal, par son recadrage budgétaire, a pu mobiliser 102 milliards de F Cfa.

Santé

Sur les 64 milliards de F Cfa qui étaient prévus pour le soutien à la santé, plus de 59 sont déjà décaissés. Ces 64 milliards sont dépensés puisque 4,4 milliards d’un projet de la Banque mondiale et 6,6 milliards de la BID, soit 11 milliards, ont été ajoutés, selon la Rfm.

Résilience sociale

Sur les 103 milliards prévus pour le renforcement de la résilience sociale, plus de 95 sont décaissés. C’est le portefeuille de l’aide alimentaire dont les factures d’électricité et d’eau, l’appui au secteur de l’élevage, de la pêche et à la diaspora.

Soutien au secteur privé

Pour ce qui concerne la stabilité macroéconomique et le soutien au secteur privé, l’Etat a mis 71 milliards de F Cfa sur les 100 prévus, 146 milliards sur 200 sur le payement des fournisseurs de l’Etat.

Approvisionnement en médicaments

Il y a aussi l’approvisionnement régulier du pays en médicament, en denrées alimentaires et hydrocarbures. Sur les 77 milliards de F Cfa, 64 sont payés.

Recettes

Mais la mobilisation des recettes se poursuit. Puisque que durant ce second semestre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et d’autres partenaires vont décaisser.

Dette fiscale et TVA

Le reste de l’enveloppe globale est constitué de renoncement de recette : 200 milliards de F Cfa de dette fiscale et à la suspension de la TVA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here