Affaire des passeports diplomatiques: Le verdict est tombé pour les deux députés de BBY 

Affaire des passeports diplomatiques: Le verdict est tombé pour les deux députés de BBY

Les deputés Sall et Biaye condamnés

Les députés de la majorité présidentielle Boubacar Biaye et Mamadou Sall,  impliqués dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques, ont été édifiés, ce jeudi 19 mai 2022, par la Chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance hors classe de Dakar. 
En effet, Sall a pris 2 ans, dont 6 mois ferme alors qu’une peine de 2 ans, dont 5 mois ferme, est prononcée contre son collègue Biaye pour «association de malfaiteurs, escroquerie, blanchiment de capitaux, trafic de migrants et faux usage de faux en écritures privées de banque dans un document administratif et en écriture publique authentique ».

Quant à leur co-prévenu, Diadji Kondé, il est condamné à 2 ans, dont 10 mois ferme. 

Lors du procès, le 20 avril dernier, tous les prévenus avaient plaidé non-coupable. Le Procureur de la République a demandé au tribunal de déclarer tous les prévenus coupables de toutes les infractions qui leur sont reprochées.
Dans son réquisitoire, il avait demandé 2 ans de prison ferme contre El Hadji Diadié Kondé et 2 ans dont 3 mois ferme pour les autres prévenus, à savoir les députés Mamadou Sall, Boubacar Biaye et Sadio Dansokho, ancien président du Conseil départemental de Saraya.
Les victimes  de l’affaire au nombre de 6 (Ngamet Camara, Fatoumata Binta Diallo, Oumou Touré, Cheikh Tidiane Thioub, Ibrahima Arabi Kebe et Niélé Sylla), ont chargé El Hadji Diadié Konde. Ce dernier, empochait de l’argent des personnes à qui il promettait des visas ou des passeports diplomatiques sur la base de ses relations avec les deux députés (Boubacar et Mamadou Sall) et Sadio Dansokho, selon leurs déclarations. 
Les demandes de mise en liberté provisoire introduites par les mis en cause ont été rejetées, le même jour, par le tribunal pour motif de « risque de trouble à l’ordre public ».